top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDenis Boisclair

La roue des questions en anglais vs le poisson et la canne à pêche.

Dernière mise à jour : 17 août 2023

Donnez un poisson à quelqu'un et il mangera un bon repas, mais n'aura rien demain. Donnez-lui une canne à pêche et montrez lui comment l'utiliser et il aura du poisson sur son assiette jusqu'à la fin de sa vie. Avec la roue des questions en anglais, le parralèle se fait très bien. Votre élève apprend une question pour demander une permission: May I go to the washroom? Il l'apprend comme un mot et la retient. Avec la roue, il apprend à construire cette question et peut en faire d'autres. May I open the window? When may I go to the washroom?, Where can I find a washroom? En apprenant comment fonctionne la roue, l'élève devient solide et confiant dans l'art de poser des questions.


Le réflexe des francophones est de traduire Que dis-tu? par What say you? Il est difficile pour eux de faire autrement. Il est donc utile d'utiliser un patron qu'ils suivent pour développer une logique. Heureusement, la grammaire anglaise organise ses questions de la même façon. Dans la roue, c'est de l'extérieur vers l'intérieur. Voici une image qui vaut mille mots.


Pour conclure, il est donc facile de bâtir une question en alignant les mots comme les pièces d'un casse-tête. Avec de la pratique, la logique de la langue anglaise s'installe dans le cerveau de l'apprenant. Après quelques périodes en classe, il maîrise, pas seulement quelques questions apprises par coeur, il maîtrise comment en faire de nouvelles par centaines.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page